arrow-right cart chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up close menu minus play plus search share user email pinterest facebook instagram snapchat tumblr twitter vimeo youtube subscribe dogecoin dwolla forbrugsforeningen litecoin amazon_payments american_express bitcoin cirrus discover fancy interac jcb master paypal stripe visa diners_club dankort maestro trash

Blog

Longévité

Longévité

Par Fabrice Jordan

January 15, 2019


Blog

Longévité

Par Fabrice Jordan

January 15, 2019


Longévité

Le mot chinois pour la longévité est shou 寿. Selon certains dictionnaires, l’idéogramme combine les mots vieux 老 (lao), un (ou seul) 一 (Yi), et le pouce (la mesure) 吋 (cun).

Une autre explication que l'on retrouve dans les graphies archaïques, est que la longévité est l’image d’un champ labouré: arrivés à une extrémité, les sillons se tournent et poursuivent un autre chemin, ce qui était considéré comme un symbole de continuité et de longueur.

(...)

Dans le même temps, notre mot «vers», issu de la poésie, vient également du latin «versus», qui signifie un tour de charrue. Un poème tourne ligne par ligne, comme des sillons. La longue vie retourne la nuit et commence un nouveau sillon, ou jour, à l'aube suivante.

Je pensais à la longévité lorsque je marchais dans un labyrinthe et que la direction changeait pour m'obliger à m'engager dans une nouvelle voie. L'une d'elle était clairement terminée, elle tournait, une nouvelle commençait, et étrangement la section suivante était à la fois nouvelle et continue.

Un labyrinthe nous conduit dans la marche sacrée. Nous procédons toujours de l'intérieur, même lorsque le chemin semble diverger. En quelques étapes, nous retrouvons le même sentiment intérieur. Notre marche extérieure et notre conscience intérieure deviennent soudées.

En outre, comme un poème, un labyrinthe semble vous rapprocher du «but», puis vous en éloigne à nouveau, tout en vous rappelant que toutes les sections mèneront inévitablement à une conclusion satisfaisante.

Pendant des siècles et partout dans le monde, nous avons développé des moyens pour "y aller". Le voyage est extérieur. Le voyage est intérieur. Intérieur et extérieur deviennent identiques.

Peut-être que ce n'est pas la longueur, mais l'acte de tourner, qui est la longévité.

(Traduction partielle et réadaptation d'un texte de Deng Ming 
Dao)

Photo: image du caractère archaïque de longévité

0 commentaires


Laissez un commentaire

Panier